Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

Crise sanitaire : parole d'élu #CCI

Réactivité, agilité et performance des conseillers pour accompagner nos entreprises face à la crise.  
  • #ENTREPRISE EN DIFFICULTE
  • Daniel Dufeu
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Mardi 27 octobre 2020
    Président de la CCI Ouest Normandie, Daniel Dufeu insiste sur le rôle déterminant de la CCI Ouest Normandie, et plus largement des CCI de Normandie, auprès des dirigeants depuis le début de cette crise sanitaire et économique.
     
    Comment les services de la CCI se mobilisent-ils depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier ?

    Dès le début du confinement, nous avons poursuivi, sans interruption, nos missions en privilégiant des modalités dématérialisées. Ainsi, notre cellule d’accompagnement régionale (numéro unique) et nos conseillers en proximité ont apporté aux entreprises, 6 jours sur 7, les réponses à leurs interrogations. De manière individuelle et via nos outils de communication (site Internet, newsletter, emailing et réseaux sociaux), les conseillers de notre CCI Ouest Normandie ont géré 2 500 rendez-vous téléphoniques et traité 3 500 demandes sur la période de confinement, en répondant à des appels entrants certes, mais aussi grâce à une politique systématique d’appels sortants. Un exercice pour lequel nos équipes étaient bien souvent confrontées à la détresse de nos chefs d’entreprises. 
    Face à l’urgence, nous avons également créé une plateforme d’entraide pour permettre aux entreprises de faire connaître leur besoin particulier de matériel ou d’approvisionnement. Plus de 300 annonces ont ainsi été déposées et plus de 30 000 connexions comptabilisées à fin mai, notamment sur des problématiques de protections individuelles (masques, gants, gel et blouses). Nous avons également créé CCI Conso’Map, une carte interactive, actualisée quotidiennement, pour identifier les commerces ou restaurants ouverts. Plus de 1700 établissements y ont été recensés !
    Conscients qu’il nous fallait aller au-delà de l’urgence et préparer la sortie du confinement et la reprise d’activité, nous avons donné la parole aux chefs d’entreprises, dès la mi-avril, via des Cafés de la relance (300 participants sur la Normandie) organisés dans chaque territoire et via une plateforme de contribution « CCI Relance » (+ 500 contributions et 1 700 votes). Un recueil de 100 propositions de relance a été édité, permettant de lister les actions prioritaires identifiées par les chefs d’entreprises.

     

    Depuis la sortie du confinement, quels sont les accompagnements mis en place par les CCI de Normandie ?

    Forts des attentes exprimées par les dirigeants normands, nous avons rapidement lancé :

    • la Plateforme «Protégez-vous Normand» qui propose, depuis la mi-juin, des équipements de protection individuel et collectif, produits exclusivement en Normandie. Une quarantaine d’entreprises sont référencées. Depuis 15 jours, nous comptons même un producteur de masques chirurgicaux avec l’entreprise Lemoine (Caligny dans l’Orne), déjà fabricant pour le territoire national des écouvillons !
    • le dispositif CCI Prévention : lancé début septembre, cet outil d’aide à la décision doit permettre aux entreprises fragilisées de bénéficier d’un accompagnement, confidentiel et individualisé. Deux mois après son lancement, les CCI ont enregistré 149 demandes d’accompagnement, parmi lesquelles 32 entreprises de notre CCI Ouest Normandie. 70 % des appels relèvent de TPE (0 à 5 salariés).
    • CCI Apprentissage : l’objectif est de donner de l’information aux dirigeants (modalités d’accueil, aides financières exceptionnelles au recrutement, niveaux de rémunération…) et les orienter vers les bons contacts pour trouver le profil recherché. Pour rappel, les CCI de Normandie gèrent 11 CFA. Sur CCI Ouest Normandie, FIM CCI Formation forme chaque année plus de 1 200 apprentis !

     

    D’autres prestations sont en cours de construction et veilleront à répondre au plus près des besoins actuels de nos dirigeants. Il s’agira également de les aider à préparer l’avenir de leurs entreprises.

     

    En dehors de ces dispositifs régionaux, la CCI Ouest Normandie a-t-elle lancé des actions spécifiques ?

    Dès juillet, nous avons souhaité soutenir le commerce de proximité via l’opération « Consommons local » qui perdure jusqu’à fin décembre de cette année. Avec l’appui des 9 premières entreprises, 2 370 salariés vont pouvoir dépenser plus de 160 000 euros sous forme de chèques-cadeaux chez nos commerçants de proximité. Afin que les commerçants perçoivent 100 % de la valeur faciale des chèques, notre CCI Ouest Normandie prend à sa charge les 5% de frais de gestion (à hauteur maxi de 30 000 euros).
    D’autres prestations sont proposées et vous sont présentées dans cette newsletter.
    Je soulignerai juste la forte mobilisation des équipes qui ont su s’adapter, pour écouter et informer dans l’urgence dans un premier temps, et aujourd’hui, sur la durée, pour accompagner la relance économique. Là encore, le réseau des CCI est largement mobilisé, comme « bras armé » du Gouvernement pour déployer le plan national France Relance, mais également dans les territoires en lien étroit avec les collectivités locales, en proximité et dans le quotidien de nos chefs d’entreprises.

     

    Quel est l’impact de la crise du Covid-19 sur l’activité des entreprises ? Avez-vous déjà des chiffres ?

    Grâce à notre Baromètre des Affaires, nous avons régulièrement mesuré ces derniers mois la situation économique de nos entreprises à l’échelle de la Normandie. L'enquête conduite fin août 2020 révèle le coup d’arrêt brutal de l’économie sur le 1er semestre, avec un impact plus fort dans l’industrie et les services.  La situation est légèrement meilleure dans les territoires ruraux, notamment dans l’Orne et la Manche.

    Pour le second semestre, les dirigeants semblent plus pessimistes et manquent de visibilité. Près d’un tiers (31 %) estiment qu’il leur faudra plus d’un an pour retrouver un niveau « normal » d’activité !

    La situation est particulièrement préoccupante pour les Cafés-Hôtels-Restaurants. 47 % d’entre eux sont pessimistes sur les perspectives d’activité au 2e semestre (soit 21 points de plus que sur l’ensemble des secteurs d’activité), quand 29 % n’ont aucune visibilité. Si les dispositifs de l’Etat, et notamment le chômage partiel, ont permis jusqu’à présent de préserver les emplois, 7 % envisagent néanmoins des licenciements.

     

    Je ne peux qu’encourager nos chefs d’entreprises à se rapprocher de leurs conseillers CCI et à ne surtout pas rester isolés dans cette période si compliquée. Ces derniers mettent tout en œuvre pour vous accompagner.

     

    picto contact

    Daniel Dufeu

    Président CCI Ouest Normandie

    Contact 

    Suivre sur twitter