L'interview du mois - juin 2019 Mélanie Rinfert, Chargée de développement RH - Biscuiterie Saint-Michel - St Senier-sous-Avranches

Publié le 01/06/2019

« Le dispositif régional Une formation-Un Emploi nous a permis de former et recruter 7 conducteurs process et machines, des compétences indispensables à l’ouverture d’une nouvelle ligne de production ».

Pourquoi avoir sollicité le dispositif régional FOREM, un Emploi-Une Formation ?

Le vif succès rencontré par nos Doonuts fabriqués dans l’usine de Contres dans le Loir-et-Cher (siège social) nous imposait de créer une nouvelle ligne de production pour répondre à la demande. Le site d’Avranches retenu, il nous fallait anticiper le recrutement de 12 conducteurs d’installation et de machines automatisées (CIMA) afin d’être prêts à la livraison de la nouvelle ligne.

Quels ont été vos interlocuteurs ?

En contact régulier avec le FIM-CCI Formation Normandie (1), Pôle Emploi et l’Association Régionale des Entreprises Agroalimentaires Normandie (AREA), le dispositif régional FOREM (2) s’est vite imposé. Nous avions comme fenêtre de tir les 8-10 mois de travaux pour nous organiser.

Comment se sont déroulés le recrutement et la sélection des candidats ?

Pôle Emploi a organisé des réunions d’information collective, suivies de sessions de recrutement selon la Méthode de recrutement par simulation (MRS), qui permet d'élargir les recherches de candidats en privilégiant le repérage des capacités nécessaires au poste de travail proposé et non l'expérience et le diplôme. Les 50 candidats reçus ont ensuite réalisé un entretien de motivation avec le responsable de production. 11 d’entre eux (sur les 12 escomptés) ont ainsi intégré le Forem.

Comment s’est déroulée la formation ?

La méthode de recrutement et la double approche de la formation (théorique au FIM et pratique dans l’entreprise) ont contribué très fortement au bon déroulement du parcours de formation avec des candidats motivés et assidus, malgré un volet théorique important. En effet,  le diplôme étant certifiant, la formation de 4 mois organisée par le FIM, compte une dimension théorique incompressible (habilitation électrique, notions technologiques de la pneumatique et de l’automatisme, maintenance de 1er niveau…), qui aurait pu être un point de blocage pour certains candidats.

Quels sont les résultats obtenus ?

Le bilan est très satisfaisant pour l’entreprise. 2 candidats ont certes abandonné en cours de formation, mais 7 sur les 11 ont obtenu leur diplôme. 3 sont actuellement en CDI et 4 en CDD.

Auriez-vous un message à faire passer aux dirigeants qui peinent à recruter sur certaines compétences ?

Il ne faut pas rester isolés et ne pas hésiter à se tourner vers les partenaires de l’emploi, de la formation et de son secteur d’activité.  Ce dispositif FOREM a répondu à nos attentes. Le diplôme est valorisant pour le candidat qui, dès son obtention, est recruté au salaire rattaché à la fonction de conducteur de machines. Pour l’entreprise, l’apport théorique de la formation est un vrai plus dans la maintenance de notre parc de machines.

Avez-vous d’autres projets de formation ?

Notre entreprise, mais ceci est vrai dans tous les secteurs industriels, a de moins en moins besoin de « simples » opérateurs de fabrication, mais davantage de conducteurs de lignes maitrisant les normes et les nouvelles problématiques. La montée en compétences de notre personnel se fait régulièrement en interne à travers la mise en place de Certificats de qualification professionnelle (CQP). A court terme, nos prochains recrutements, toujours selon la méthode MRS, bénéficieront d’une formation uniquement pratique en interne. Mais, nous n’écartons pas la possibilité de relancer si besoin un autre FOREM !
 

(1) FIM CCI Formation Normandie a accompagné plusieurs projets FOREM. Vous souhaitez en savoir plus, contactez Dominique Kerbart, responsable Pôle Industrie. Dominique.kerbart@normandie.cci.fr    Tél. : 02 33 91 21 36. www.fim.fr

(2) Le dispositif régional FOREM facilite l’accès et le retour à l’emploi de demandeurs d’emploi au sein d’entreprises normandes tout en contribuant à leur développement. La Région Normandie prend en charge le coût pédagogique de la formation et la rémunération des demandeurs d'emploi non indemnisés par Pôle emploi pendant la phase de formation préalable. L’entreprise, quant à elle, s’engage à désigner un tuteur pour accueillir, informer et guider le stagiaire et à recruter le bénéficiaire à travers un contrat de travail d'une durée minimum de 6 mois (CDI / CDD ou contrats en alternance) prioritairement à temps plein. En savoir plus : https://aides.normandie.fr/une-formation-un-emploi

En savoir plus sur l’entreprise :

La Biscuiterie Saint-Michel compte 1 800 salariés répartis sur 9 sites en France, dont celui de Saint-Senier-sous-Avranches (200 salariés), intégré à l’enseigne en 2006. Connue des gourmands pour ses produits emblématiques, la galette et la madeleine, l’entreprise est spécialisée dans la fabrication de biscuits (sablés, cookies, brownies…) sous les marques Saint-Michel, Bonne Maman et marques distributeurs (France, Europe, USA, Japon). Le dernier succès est l’engouement rencontré par les consommateurs pour les Doonuts !

 

Contact :
Biscuiterie Saint-Michel
7 Rue Victor Lemarchand
50300 Saint-Senier-Sous-Avranches
https://www.stmichel.fr/

 

Voir toutes les actualités