L'interview du mois - décembre 2018 Edward Mauger

Publié le 01/12/2018

«Nous réalisons dans l’Orne notre souhait d’être entrepreneurs à la campagne. La CCI nous a permis de trouver notre banquier ! »

Pour quel projet avez-vous contacté la CCI ?

Cadres supérieurs en région parisienne depuis plus de cinq ans, ma compagne et moi avions deux projets que nous souhaitions réunir : créer notre entreprise et nous installer à la campagne. Il était inconcevable pour nous, malgré deux situations professionnelles confortables financièrement, de poursuivre ce rythme de vie et de fonder une famille dans une métropole. La création d’entreprise s’est très vite imposée, sachant qu’une reprise exigeait une mise de fonds que nous n’avions pas.

Comment avez-vous procédé ?

Après avoir trouvé le concept et défini notre projet, nous avons réalisé seuls notre Business Plan et démarché des banques. Notre formation en école de commerce et mon retour d’expérience où j’accompagnais des franchisés de la grande distribution dans la création et la gestion de points de vente, nous ont beaucoup servis. En novembre 2017, après l’accord d’une banque, nous avons signé nos ruptures conventionnelles avec nos employeurs. Le couperet tombe alors. La banque qui avait donné son accord revient sur sa décision en janvier 2018. C’est la douche froide. Nous sollicitons alors un expert-comptable qui nous rassure en validant notre business Plan et nous conseille de frapper à la porte de la CCI.

Que vous a apporté la CCI ?

Reçu par le service Entreprendre à Flers, ce dernier étudie, valide notre Business Plan et monte un dossier de demande de subvention régionale « Coup de Pouce » (1) que nous avons obtenue à hauteur du plafond fixé à 8 100 euros ! Restait à convaincre un banquier. Ce fut chose relativement aisée avec l’appui du réseau des partenaires bancaires de la CCI. En mars 2018, nous créons notre société « Norm&Bee » à Briouze.

Quel message pouvez-vous adresser aux futurs créateurs ou repreneurs ?

Allez-y, foncez tout en préparant solidement votre projet et prévoyez un plan B. Travailler pour soi est très épanouissant. Dans notre cas, nous savions que nous renoncions avec ce projet à un niveau de vie financier très confortable, mais nos aspirations sont ailleurs. Nous avons retrouvé du sens et une qualité de vie. Certains de nos amis, très diplômés, font également ce choix de retour à une vie à la campagne. Les territoires ruraux ont un avenir s’ils arrivent à préserver ce tissu économique et la vie sociale dans les centres bourgs et centres villes. Avis à nos hommes politiques !

 

En savoir plus sur l’entreprise

L’entreprise est spécialisée dans le désherbage et le démoussage sans aucun produit phytosanitaire. La démarche répond aux normes environnementales en vigueur et garantit l’efficacité du service par l’utilisation combinée d’un procédé d’arrachage mécanique et d’une technologie préventive à base de vapeur basse pression.
L’entreprise propose également un service de broyage de déchets verts.

Clientèles : collectivités, professionnels et particuliers.

 

Norm&Bee
Edward Mauger et Mélissa Richardeau

3 rue de Falaise
61220 Briouze
https://normandbee.com/
contact@normandbee.com

 

 

 

(1) L’aide « Coup de pouce » vise à soutenir la création et la reprise de TPE  de moins de 10 salariés, sous la forme d’une subvention destinée à renforcer les fonds propres de l’entreprise. En savoir plus https://aides.normandie.fr/coup-de-pouce

Voir toutes les actualités