Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er réseau business

Grande consultation des entrepreneurs septembre 2022

Des chefs d'entreprise inquiets mais pas résignés face à la crise énergétique
Grande consultation des entrepreneurs
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Vendredi 30 septembre 2022

La hausse de l’inflation mine le moral des entrepreneurs inquiets par l’accroissement de leurs charges. Peu confiants dans les perspectives économiques, ils ne baissent pourtant pas les bras et comptent faire les économies d’énergie attendues ou poursuivre les actions déjà engagées.  

Le choc énergétique pourrait même pousser à une prise de conscience et à un changement de modèle économique pour un chef d’entreprise sur cinq.

On note cependant un retard important dans les plans de sobriété énergétique : 74% des entreprises interrogées n'ont pas prévu de plan spécifique pour baisser leur consommation d'énergie.

 

A retenir pour ce mois de septembre 2022

 

  • L'indicateur d'optimisme chute à 67, soit -13 points depuis juillet, effaçant toute la progression régulière observée depuis mars. La baisse est particulièrement marquée pour les petites entreprises. Cette chute de l'indicateur est liée à l'inquiétude de pénurie d'énergie pour l'hiver prochain, ainsi qu'à l'inquiétude face à l'inflation.

 

  • La confiance dans les perspectives économiques, pourtant restée faible depuis mars dernier, est marquée par une nouvelle baisse (-4 points). A noter également une perte de confiance dans leur entreprise par leurs dirigeants (-8 points), qui affiche son pire score depuis décembre 2020, lors du pic de la deuxième vague épidémique. 

 

  • Consommation d'énergie : Face à la crise énergétique, le gouvernement a tiré la sonnette d’alarme et demandé à toutes les entreprises de réduire leur consommation d’énergie de 10%, afin d’éviter des pénuries cet hiver. Une majorité des entreprises doit encore se lancer : 74% des dirigeants interrogés déclarent que leur entreprise ne prévoit pas de réduire sa consommation d’énergie. Au contraire, 23% déclarent que leur entreprise va répondre à l’appel de l’exécutif et se fixent un objectif. Pour certaines, toutefois, cela passe par un objectif moins ambitieux que celui donné par le gouvernement. Il apparaît toutefois que beaucoup d’entreprises n’ont pas attendu les consignes gouvernementales pour mettre en œuvre leur plan d’économie d’énergie. 

 

Sondage Opinionway réalisé par téléphone auprès de 630 dirigeants d'entreprise entre le 8 et le 14 septembre 2022 dans le cadre de la Grande Consultation des entrepreneurs.

 

 

 

Résultats complets et analyse

 

En complément

Crise de l'énergie : les entreprises françaises très en retard dans leur plan de sobriété - La Tribune, 28 septembre 2022 | Lire

 

 

grande consultation : participez