Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er réseau business

Baromètre des affaires #15 - février 2024

Le ralentissement de l’activité se poursuit et des perspectives prudentes pour 2024.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 22 février 2024

 

 

 

baromètre des affaires 15 cci ouest normandie fevrier 2024

 

 

Les CCI de Normandie ont interrogé leur panel de 2 370 dirigeants normands pour dresser le bilan du second semestre 2023 et estimer les perspectives d’activité pour le début de l’année 2024.

 

Cette enquête confirme la tendance au ralentissement de l’activité déjà observé le semestre dernier.

 

 

 

 

 

A retenir pour la région Normandie :

 

  • Le manque de dynamisme de la demande impacte les entreprises.
  • Si l’optimisme domine, l’incertitude regagne du terrain.
  • L’inflation baisse mais reste un frein important pour les entreprises.
  • Une connaissance nuancée du ZAN chez les dirigeants normands.

 

La CCI Ouest Normandie a interrogé 391 dirigeants sur son territoire*


Découvrez les résultats sur le territoire CCI Ouest Normandie

 

 

A retenir pour ce baromètre des affaires sur le territoire Ouest Normandie

  • 35% des dirigeants estiment que la hausse du prix de l'énergie est un obstacle pour leur activité
  • 33% des dirigeants ayant eu des projets de création ou d'extension ont dû y renoncer faute de lieu d'implantation disponible ou adapté
  • 63% des dirigeants locaux sont confiants pour le 1er semestre 2024 (-2 points en 6 mois)
  • 30% des entreprises rencontrent des difficultés pour être payées dans les temps par leurs clients.

 

Consulter les baromètres précédents

 

Recueil des données : enquête téléphonique réalisée entre le 8 et le 23 janvier par la société Prestance
• Traitement des données : CCI Ouest Normandie
• Taille de l’échantillon : 391 dirigeants d’établissement du territoire de CCI Ouest Normandie
(degré de certitude : 95 % - marge d’erreur : +/- 4%)